Elections UMP : La polémique continue malgré la nomination de Copé !

Après un appel au secours de François Fillon auprès d’Alain Juppé qui s’est soldé par un échec, la crise au sein de l’UMP est toujours présente.

Le premier médiateur qui aurait pu arranger la situation de cette élection UMP entre Jean François Copé et François Fillon n’a pas réussi à mettre en accord les deux parties et à instauré un climat de calme au sein de l’UMP qui tend à sa chute. Copé – Fillon – Juppé

Lire la suite

Publicités

Elections UMP : Juppé ne sera plus le médiateur

Alain Juppé fait part, ce dimanche, que les conditions de sa médiation pour la présidence de l’UMP entre Jean-François Copé et François Fillon n’étaient « pas réunies » et donc que sa mission était « achevée ».

Il a déclaré ceci il y a moins de trois quarts d’heure, alors qu’il avait réuni à l’Assemblée Jean-François Copé et François Fillon. Selon deux sources internes UMP, Jean-François Copé aurait proposé un scénario de « sortie de crise » où il resterait président de l’UMP, alors que M. Juppé deviendrait président d’une instance exécutive collégiale et qui garantirait la parité au sein de la direction du parti. Cela a été jugé inacceptable par François Fillon, qui a rappelé qu’il ne reconnaissait pas la légitimité de la commission nationale des recours.

Lire la suite

Elections UMP : les militants réagissent sur les réseaux sociaux

Alors que l’UMP vit une réelle crise et que les deux candidats ne cessent de s’envoyer des « reproches personnels » par médias interposés, Alain Juppé, président fondateur de l’UMP, a été choisi comme médiateur au sein de cette discorde. De leur côté, les militants, déçus, n’hésitent pas à partager leurs opinions sur Internet, et notamment sur les réseaux sociaux.

Comme nous l’avons déjà étudié dans un article précédent, la présence des hommes politiques sur les réseaux sociaux apparait aujourd’hui comme indispensable. Le réseau social le plus utilisé dans ce milieu reste Twitter. La règle est simple : ils doivent être concis et incisifs en partageant régulièrement leurs idées politiques dans l’objectif d’être un maximum suivi par les intéressés.

Lire la suite

Elections UMP : Fillon conteste la présidence de Copé

Alors que le résultat des élections pour la présidence de l’UMP donnait vainqueur Jean-François Copé, un élément de dernière minute vient de tout remettre en cause…

En effet, Eric Ciotti, directeur de campagne de François Fillon, a créé la surprise en annonçant, ce mercredi 21 novembre, lors d’une conférence de presse, qu’il contestait les résultats de l’élection à la présidence de l’UMP.

Lire la suite

Nouvelle campagne de communication pour le PS

Alors que le gouvernement français ne cesse de baisser dans les sondages d’opinion publique, le parti socialiste vient de lancer, cette semaine, une nouvelle campagne de communication politique pour le gouvernement.

Au moment où l’UMP est rattrapée par ses incertitudes, avec des élections internes qui ont prouvé des faiblesses au sein du parti, le premier secrétaire du PS, Harlem Désir, a annoncé lundi 19 novembre le lancement de la nouvelle campagne de communication politique du parti socialiste. Elle se déclinera sous la forme d’affiches ayant pour objectif de mettre en avant les « réalisations » du gouvernement socialiste depuis son élection en mai 2012.

Lire la suite

Elections UMP : Jean François Copé élu de justesse face à François Fillon

Jean-François Copé, vainqueur des élections internes UMP avec 50.03% des voix.

C’est après plus de 24 heures d’attente que le résultat des Primaires UMP de 2012 est enfin arrivé. A 22h30, hier soir, Patrice Gélard, président de la COCOE (La Commission d’organisation et de contrôle des opérations électorales) annonçait que Jean François Copé était le nouveau Président de l’UMP, avec seulement 50.03% des voix, une maigre avance de 98 bulletins sur son rival François Fillon.

«Je veux à nouveau dire ma très grande reconnaissance à l’ensemble des militants UMP et de celles et ceux qui ont œuvré avec un enthousiasme et une ferveur extraordinaires pour mon élection», annonce Jean François Copé, vainqueur des élections internes de l’UMP. Lire la suite

Elections UMP : pourquoi un tel chaos ?

Accusations de fraude, pas de gagnant déclaré…les élections internes de l’UMP ont été ternies.
Le camp Fillon dénonce la mauvaise organisation qui a régné dimanche, et qui a, d’après lui, favorisé la fraude et nui à la sincérité du scrutin.

Les causes de désapprobations du camp Fillon :

Un manque de bureaux de vote. L’UMP avait installé 650 bureaux de vote dans tout le territoire, pour un corps électoral de 300 000 personnes. Avec un taux de participation estimé à 55 %,  il y avait finalement un bureau de vote pour 276 votants. Le camp Fillon évoque des cas, comme celui de Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), où les militants ont fait la queue pendant 2 h 30 pour pouvoir voter. Valérie Pécresse a estimé dimanche soir sur BFMTV, qu’il s’agissait là d’une manœuvre délibérée du camp Copé. Lire la suite

Elections UMP : Jean-François Copé et François Fillon se disent tous deux vainqueurs !

Alors que nous devions connaître, hier soir, le résultat des primaires UMP 2012, Jean-François Copé et François Fillon ont revendiqué, tous les deux, la victoire après le vote des adhérents UMP.
Retour sur une soirée riche en émotions…

Le résultat de l’élection du Président UMP s’annonçait serré, mais personne n’imaginait que ce matin, l’UMP n’aurait toujours pas de chef !

Lire la suite

Vidéo : Les temps forts de la campagne UMP

Dans quelques heures, nous saurons qui sera le nouveau Président du parti de l’UMP. Mais en attendant, retrouvons les temps forts de la campagne avec Jean-François Copé et François Fillon.

Elections UMP : J-1, le duel Copé-Fillon touche à sa fin

Les deux rivaux du parti UMP, François Fillon et Jean-François Copé, ont jeté aujourd’hui leurs dernières forces dans une bataille au résultat incertain, même si les sondages auprès des sympathisants du parti pronostiquent une victoire de l’ex-Premier ministre.

Les 300.000 adhérents UMP sont appelés à élire demain, pour trois ans, l’homme politique qui va présider le parti et mener l’opposition à François Hollande. Le scrutin aura lieu entre 09H00 et 18H00, dans 650 bureaux de vote, répartis à travers la France. La Nouvelle-Calédonie ainsi que Wallis-et-Futuna ont déjà fait leur choix en donnant une légère avance à François Fillon (54% contre 46%).

Lire la suite